TREMA

TRaductions d'Extraits du Manuscrit d'Auchinleck

* nos remerciements à :
- Dr Alison Wiggins et M. le Professeur David Burnley pour nous avoir généreusement accordé la permission d'utiliser leur transcription du texte du manuscrit,
- James Cummings du Arts & Humanities Data Service au Royaume-Uni,
- la National Library of Scotland et son personnel efficace et aimable.

Pour consulter The Auchinleck Manuscript, éds. David Burnley et Alison Wiggins, rendez-vous sur le site de la National Library of Scotland : http://www.nls.uk/auchinleck/. Vous y trouverez notamment :
- une présentation de l'histoire du manuscrit,
- une description du manuscrit,
- un glossaire de termes codicologiques,
- la transcription du manuscrit,
- accès au facsimilé électronique de chaque page et à certains détails en cliquant sur l'icône représentant un folio de parchemin,
- une bibliographie très complète.

 

Traductions de textes du manuscrit Auchinleck (liste mise-à-jour régulièrement) :

The Legend of Pope Gregory
The King of Tars - Traduction et introduction de Hélène Taurinya-Dauby
The Life of Adam and Eve - Traduction de Florence Bourgne - Université Paris-Sorbonne (Paris 4).
Seynt Mergrete - Traduction et introduction de Marthe Mensah - Université de Reims.
Seynt Katerine - Traduction et introduction de Marthe Mensah - Université de Reims.
St Patrick’s Purgatory
þe Desputisoun Bitven þe Bodi and þe Soule - Traduction et introduction de Marthe Mensah - Université de Reims.
The Harrowing of Hell
The Clerk who would see the Virgin - Traduction en français de Florence Bourgne ; traduction en anglais de Sheryl Savina -
Université Paris-Sorbonne (Paris 4).
Speculum Guy of Warewyke
Amis and Amiloun - Traduction de Gaëlle Yvon ; notes de Marie-Françoise Alamichel - Université de Paris-Est (Marne-la-Vallée).
The Life of St Mary Magdalene
The Nativity and Early Life of Mary
On the Seven Deadly Sins - Traduction et introduction de Florence Bourgne - Université Paris-Sorbonne (Paris 4).
The Paternoster - Traduction et introduction de Florence Bourgne - Université Paris-Sorbonne (Paris 4).
The Assumption of the Blessed Virgin
Sir Degare
The Seven Sages of Rome - Traduction et introduction de Marthe Mensah - Université de Reims
Floris and Blancheflour - Traduction et introduction de Marie-Françoise Alamichel - Université de Paris-Est (Marne-la-Vallée).
The Sayings of the Four Philosophers - Traduction et introduction de Leo Carruthers - Université Paris-Sorbonne (Paris 4)
The Battle Abbey Roll - Rôle et introduction de Leo Carruthers - Université Paris-Sorbonne (Paris 4)
Guy of Warwick (couplets and stanzas)
Reinbroun
Sir Beues of Hamtoun - Traduction de Tatjana Silec - Université Paris-Sorbonne (Paris 4)
Of Arthour & of Merlin - Traduction et introduction de Marie-Françoise Alamichel - Université de Paris-Est (Marne-la-Vallée).
þe Wenche þat Loved þe King
A Peniworþ of Witt - Traduction en français d'Arlette Sancery ; traduction en anglais de Sheryl Savina - Université Paris-Sorbonne (Paris 4). Introduction d'Arlette Sancery.
How Our Lady’s Sauter was First Found - Traduction et introduction de Florence Bourgne - Université Paris-Sorbonne (Paris 4).
Lay le Frene - bientôt, un lien vers GRENDEL
Roland and Vernagu
Otuel a Knight Claire
Kyng Alisaunder
The Thrush and the Nightingale - Traduction, notes et introduction de Marie-Françoise Alamichel - Université de Paris-Est (Marne-la-Vallée).
The Sayings of St Bernard - Traduction et introduction de Marthe Mensah - Université de Reims
Dauid þe King
Sir Tristrem
Sir Orfeo
The Four Foes of Mankind - Introduction, traduction en français, traduction en anglais de Leo Carruthers - Université Paris-Sorbonne.
The Anonymous Short English Metrical Chronicle - Traduction, notes de Marie-Françoise Alamichel - Université de Paris-Est (Marne-la-Vallée).
Horn Childe & Maide Rimnild
Alphabetical Praise of Women
King Richard
þe Simonie


Bibliographie courante :
(Pour de plus amples indications bibliographiques, consultez http://www.nls.uk/auchinleck/).

Berthelot, Anne. "Merlin and Grisandole: Or, the Wild Man emprisoned by the Damsel-Knight in the Suite-Merlin, Of Arthour and Merlyn, and the Rheinische Merlin fragment". Mélanges de langue, littérature et civilisation offerts à André Crépin à l'occasion de son quatre-vingtième anniversaire (Médiévales 44), éds. Danielle Buschinger et Arlette Sancery. Amiens : Presses du "Centre d'Etudes Médiévales" Université de Picardie - Jules Verne, 2008. 20-24.

Wiggins, Alison et Rosalind Field, éds. Guy of Warwick: Icon and Ancestor. Woodbridge : Boydell & Brewer, 2007.
Résumé par Boydell & Brewer (http://www.boydell.co.uk/43841258.HTM) :
Guy of Warwick is England's other Arthur. Elevated to the status of national hero, his legend occupied a central place in the nation's cultural heritage from the Middle Ages to the modern period. Guy of Warwick: Icon and Ancestor spans the Guy tradition from its beginnings in Anglo-Norman and Middle English romance right through to the plays and prints of the early modern period and Spenser's Faerie Queene, including the visual tradition in manuscript illustration and material culture as well as the intersection of the legend with local and national history. This volume addresses important questions regarding the continuities and remaking of romance material, and the relation between life and literature. Topics discussed are sensitive to current critical concerns and include translation, reception, magnate ambition, East-West relations, the construction of 'Englishness' and national identity, and the literary value of 'popular' romance.

Gordon, Sarah. "Translation and Cultural Transformation of a Hero: The Anglo-Norman and Middle English Romances of Guy of Warwick". The Medieval Translator / Traduire au Moyen Age (The Medieval Translator 10), éds. Jacqueline Jenkins et Olivier Bertrand. Turnhout : Brepols, 2007. 319-331.
Introduction, p. xxiii :
...Sarah Gordon focuses on the fourteenth-century Middle English Guy of Warwick, a translation of the thirteenth-century Anglo-Norman Gui de Warewic, demonstrating that '[w]hen romances are translated, romance heroes are also transformed for a new cultural context' (319). In the case of the translated Guy, she concludes, '[p]ride in English as the language of translation seems linked to Guy's pride in England and to the narrator's representation of him as an English knight' (331).

Ford, John C. "Metatextual evidence of a relationship between the Anglo-Norman version of Amys e Amilliyoun in MS Karlsruhe 345 and the Middle English text of Amis and Amiloun in MS Auchinleck W.4.1". Pecia : ressources en médiévistique 4 (2004). 19-45.
Résumé, p. 45 :
Cet article illustre, à partir de preuves contenues dans le "métatexte", l'existence d'une relation entre la version du roman en vers Amis and Amiloun en moyen anglais et celle du MS Karlsruhe 345 écrite en dialecte anglo-normand. Le métatexte est constitué d'éléments souvent considérés comme étant séparés du texte, soit parce qu'ils sont regardés comme facultatifs ou accessoires, soit parce qu'ils sont vus comme simplement décoratifs. De tels éléments incluent la ponctuation médiévale, la mise en page, l'enluminure ainsi que la rubrication ou la décoration de lettres et de lettrines. Bien que l'on y prête peu d'attention, le métatexte offre aux chercheurs de nombreuses informations de valeur sur l'attitude de l'auteur ou du copiste envers son texte grâce à l'individualité des manuscrits. Cette valeur s'accroît lorsque la transmission des éléments du métatexte démontre qu'ils ont été regardés comme faisant partie intégrante du texte. C'est le cas pour les versions sus-citées : le taux de corrélations entre la décoration de plusieurs lettrines dans la version anglo-normande et la rubrication des lettrines correspondantes dans le texte anglais est trop élevé pour être le résultat du hasard. Examinant chaque corrélation, l'article démontre que le copiste de la version anglaise a incorporé plusieurs éléments du métatexte ayant une place dans le texte du manuscrit de Karlsruhe. De plus, ces éléments ne se trouvent pas dans les autres versions anglo-normandes. Par conséquent, on peut déduire que ces deux textes manuscrits sont beaucoup plus liés l'un à l'autre qu'ils ne le sont aux autres versions manuscrites existantes.

Ford, John C. "There's Something Amis(s) with your New Amis: Translation and Adaptation in the Middle English Amis and Amiloun". Paroles et silences dans la littérature anglaise au Moyen Age (Publications de l'Association des Médiévistes-Anglicistes de l'Enseignement Supérieur, hors série 10), éds. Leo Carruthers et Adrian Papahagi. Paris : AMAES, 2003. 95-118.
Résumé en français, p. 7 :
...John Ford (Toulouse II) explore les relations du roman en vers Amis and Amiloun avec ses antécédents en ancien français (francien) et anglo-normand. En examinant soigneusement les textes, il apparaît que le rédacteur a incorporé les deux traditions françaises - insulaire et continentale - pour réaliser son poème ; mais il lui a insufflé ses propres interprétations, créant ainsi une nouvelle version dynamique de la légende. Son emploi fréquent de l'omission et de l'ajout, de l'abrègement et de l'expansion fournissent les exemples les plus discernables de sa méthode, surtout quand il s'agit du traitement stylistique comme l'élimination de lacunes ou la suppression des matériaux superflus. Plus intéressantes sont les occurrences de changements effectués pour des raisons d'adaptation culturelle, ainsi que les situations où des traditions textuelles contraires sont harmonisées. Même si individuellement chaque altération peut sembler négligeable, prises dans leur ensemble elles réussissent à former un nouveau récit. Cette procédure, que l'on appelle aujourd'hui remaniement, était mise en application partout en Europe selon certaines conventions bien déterminées ; elle s'ancrait dans les pratiques médiévales des artes poeticae, eux-mêmes hérités des coutumes antiques.
Résumé en anglais, p. 252 :
The relationship of the Middle English verse romance Amis and Amiloun with its Old French and Anglo-Norman antecedents is here examined. Careful analysis of the texts reveals that the redactor relied on both continental and insular traditions to create the English romance, but constantly reinterpreted information in order to produce a dynamic new version of the story. Most overtly, this is accomplished through omission and addition, abridgement and expansion. In some cases, the impetus was apparently stylistic; elimination of lacunae by covering gaps with narrative "filler" or by leaving out "superfluous" material. Most striking are places where intentional alterations were made for reasons of cultural salience. Of final note are places where the poet blends conflicting accounts, with interesting results. Although individually each change appears quite minor, together they create an entirely new account. This process, today called remaniement, was undertaken according to certain norms used throughout Europe, and was firmly rooted in the medieval artes poeticae, themselves descended from classical traditions.

 

Page d'accueil - AMAES

Page d'accueil - CEMA

La dernière mise à jour de cette page remonte au 14/05/2015

Webmestre :  Marie-Françoise Alamichel


Compteur visiteurs depuis le 19 décembre 2007
Compteur
Ce site utilise également Google Analytics pour générer des statistiques d'utilisation. Voir http://www.google.com/intl/fr_ALL/analytics/tos.html.